MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités ont lieu dans

notre salle, 2 rue des Antonins, Lyon 5e, à 19h30)

 

* jeudi 24 sept, 10-17h30 : Atelier d´initiation

à l´astrologie chinoise BAZI

avec Jocelyne Berger-Lucquin (80 €)


* vendredi 25 septembre, 19h30 : Conférence

Alchimie et Chamanisme, par Pascal Bouchet (10 €)

* samedi 26 septembre, 19h30 : Stage/Cours 1er niveau
Alchimie et Voie Intérieure, par Pascal Bouchet (80 €)


* mardi 29 septembre, 19h30 : Conférence

Les typologies, formidable outil de connaissance
de soi et du monde
par Christian-Jacques André (10 €)


* mardi 6 octobre, 19h30 : Conférence 

L´énigme des Arêtes de Poisson et les Templiers
à Lyon, 
par Walid Nazim (10 €)


* conférence EN PARTENARIAT jeudi 8 octobre :
Ce que l´argent dit de nous, par Christian JUNOD,
à la Maison des Passages (Lyon 5e)
pour vous inscrire :
https://www.linscription.com/pro/activite.php?P1=38424

 

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



DENHEZ Frédéric Le Bio, au risque de se perdre Librairie Eklectic

Le Bio, au risque de se perdre

Auteur : DENHEZ Frédéric
Editeur : BUCHET/CHASTEL         collection : Dans le vif
Nombre de pages : 128
Date de parution : 15/02/2018
Forme : Livre ISBN : 9782283031148
BUCH89

NEUF habituellement en stock
Prix : 12.00€

Le bio, c´est bien, c´est moderne, c´est l´élixir qui change tout en vert, garant du goût et d´une bonne santé. Mais est-il équitable, durable, responsable ? Est-il solidaire, collaboratif ? Profite-t-il aux agriculteurs qui le produisent ? Respecte-t-il le sol, la biodiversité ? Pas forcément, et c´est là que le bât blesse !

 

Le bio s´est imposé et ne cesse aujourd´hui de se développer, malgré des prix plus élevés qu´en conventionnel. Cela dit, quand il s´industrialise, quand il vient d´ailleurs pour satisfaire la demande croissante, reste-il fidèle à lui-même ? Pas sûr. Le bio, ce n´est pas la carotte bio vendue sous film alimentaire par peur des contaminations ; ni l´aubergine bio d´Espagne qui pousse sous serre en hiver, cueillie par des Marocains surexploités ; ni la pomme de terre bio d´Ukraine cultivée sur des champs qui s´étendent à perte de vue... Car au-delà du simple label, le bio doit aussi porter des valeurs et une éthique. Une dignité. Un humanisme.

 

Au final, le bio est ce que nous en ferons. Un simple label rassurant ou un idéal fédérateur. Attention, danger...