MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Librairie ouverte
du mardi au samedi
10h30-12h30 &
14h30-19h00

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités
ont lieu dans 
notre salle, 2 rue
des Antonins, Lyon 5e, à 19h30


 

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



JUNG Carl Gustav L´analyse des visions. Le séminaire de 1930-1934 Librairie Eklectic

L´analyse des visions. Le séminaire de 1930-1934

Auteur : JUNG Carl Gustav
Editeur : IMAGO         collection : La compagnie du livre rouge
Nombre de pages : 1400
Date de parution : 07/11/2018
Forme : Livre relié ISBN : 9782849529621
IMAGO99

EPUISE

Document majeur jusqu’alors inédit, ce séminaire constitue une introduction magistrale à la pensée de C. G. Jung. Tout au long des sessions tenues à Zurich devant ses meilleurs disciples de 1930 à 1934, Jung commente les visions d’une patiente américaine, âgée de vingt-neuf ans, qu’il a incitée à écrire et à peindre un « Livre Rouge » au féminin.
De nombreux cas sur les névroses, les délires et les psychoses sont décrits avec précision grâce aux concepts de la psychologie analytique. Outre sa perspicacité clinique, Jung apparaît étincelant d’intelligence et d’érudition, tant sur les mythes du monde entier, les cultes antiques, le christianisme, les spiritualités orientales, l’histoire des mentalités, que sur les rapports du féminin et du masculin, ou sur la situation psychologique de nos sociétés.
Cet ouvrage apporte également un éclairage de première main sur l’état d’esprit de Jung dans les années 30, alors que l’Allemagne bascule dans le nazisme. Une pièce importante — à décharge — à verser au dossier des polémiques visant injustement l’éminent psychologue suisse.

34 illustrations couleurs, 60 dessins au trait.
Édition établie par Mary Foote, publiée, annotée et introduite par Claire Douglas
Traduit de l´anglais par Jean-Pierre Cahen et Bertrand Éveno avec le concours de Pierrette Crouzet