MON COMPTE : MOT DE PASSE :
Mot de passe oublié ?
    Créer un compte

0 Article(s)

0 €

Email

09 51 72 83 37

Page FACEBOOK de la librairie

Nos conférences et activités

(sauf mention contraire, ces activités ont lieu dans

notre salle, 2 rue des Antonins, Lyon 5e, à 19h30)

 

* jeudi 24 sept, 10-17h30 : Atelier d´initiation

à l´astrologie chinoise BAZI

avec Jocelyne Berger-Lucquin (80 €)


* vendredi 25 septembre, 19h30 : Conférence

Alchimie et Chamanisme, par Pascal Bouchet (10 €)

* samedi 26 septembre, 19h30 : Stage/Cours 1er niveau
Alchimie et Voie Intérieure, par Pascal Bouchet (80 €)


* mardi 29 septembre, 19h30 : Conférence

Les typologies, formidable outil de connaissance
de soi et du monde
par Christian-Jacques André (10 €)


* mardi 6 octobre, 19h30 : Conférence 

L´énigme des Arêtes de Poisson et les Templiers
à Lyon, 
par Walid Nazim (10 €)


* conférence EN PARTENARIAT jeudi 8 octobre :
Ce que l´argent dit de nous, par Christian JUNOD,
à la Maison des Passages (Lyon 5e)
pour vous inscrire :
https://www.linscription.com/pro/activite.php?P1=38424

 

_____________________________________

 

* Vidéo de l´alchimiste Patrick Burensteinas
à la librairie Cadence, le 28/10/2015



TERRASSON François Civilisation anti-nature (La) (édition 2008 avec préface de Marc Giraud) Librairie Eklectic

Civilisation anti-nature (La) (édition 2008 avec préface de Marc Giraud)

Auteur : TERRASSON François
Editeur : SANG DE LA TERRE         collection : Pensée écologique (La)
Nombre de pages : 308
Date de parution : 05/06/2008
Forme : Livre ISBN : 9782869851863
ROC177

NEUF habituellement en stock
Prix : 27.00€

"On ne peut vivre en parenté avec la nature sans comprendre ce que nous sommes
*********
Vivre en parenté avec la nature, notre civilisation ne sait plus ce que cela signifie.
L´homme occidental détruit le monde rural, il aseptise le milieu naturel. Son obsession : exercer un contrôle sur tout. Son idéal : un environnement droit et propre. Bientôt, routes et allées quadrilleront les forêts. L´homme aura ruiné ce qui lui permet de respirer et anéanti l´un des hauts lieux de l´imagination. Ses liens avec la nature semblent résumés dans cette alternative : détruire ou maîtriser.
Il oppose un seul mot d´ordre à la destruction massive, celui de protection. Et au bout du compte : même incompréhension, même violence, même impasse. Car l´homme confond la protection et l´assujettissement. En fait il a peur. Peur qu´il puisse exister quelque chose d´extérieur à l´humanité. Peur de tout ce qu´il ne peut ni prévoir ni planifier. Sans même savoir qu´il agit ainsi par peur de sa propre nature, la plus obscure, la plus sauvage, mais aussi la plus féconde : ses émotions, ses instincts, ses pulsions.
On ne peut vivre en parenté avec la nature sans comprendre ce que nous sommes. Et qui sait si la pierre, l´arbre, la nuit ou le serpent ne nous offrent pas les clefs d´une véritable connaissance de soi ?."